quantificare

Les applications mobiles au service des essais cliniques

Avec l’essor des solutions mobiles, les essais cliniques se décentralisent des laboratoires pour se tourner vers le patient.

Fonctionnement à distance

Plus besoin de se déplacer sur site, il est désormais possible de fonctionner à distance, depuis chez soi par exemple.
Pour ce faire, collecte des données, surveillance de l’efficacité du traitement et sécurité des patients peuvent être administrées à distance à l’aide d’applications informatiques.
Ces dernières permettent aujourd’hui de gérer les flux de données entre patients d’un côté et laboratoires d’essais cliniques d’un autre tout en assurant la qualité et la conformité des informations échangées et la sécurité du patient durant la totalité de l’expérience.

Simple d’utilisation

Ces solutions mobiles ont été conçues et développées afin de proposer une interface simple et intuitive.
Le patient se connecte depuis son téléphone ou sa tablette et transmet ses données (pouvant consister en un texte ou photos). Ces informations sont transmises à un serveur qui les collecte, les traite et les met à disposition de différents laboratoires menant des essais cliniques identiques ou différents.

Multi patients et multi sites

Plusieurs patients peuvent se connecter simultanément sur le serveur. Les données peuvent être transmises de façon concomitante à plusieurs sites cliniques.
Il s’agit de solutions multi patients, multi essais et multi sites qui peuvent être déployées en amont ou en cours d’essais cliniques grâce à leur adaptabilité.
Des fonctionnalités supplémentaires sont disponibles, telles que le tchat entre patient et laboratoire d’essai ou bien encore des alarmes pour rappeler des actions à effectuer par le patient durant le protocole.

Pour conclure

Ce processus innovant présente trois avantages principaux :

  • il augmente le taux de participation des patients en leur permettant de prendre part aux essais depuis chez eux, sans avoir à se déplacer
  • il permet d’anticiper l’efficacité des traitements par rapport à un protocole classique
  • il réduit les coûts, les patients n’ayant plus à être gérés sur site.